47 Rue Aristide Briand, 61200 Argentan - 02 33 12 33 12 | Urgences : appelez le 15

Lutte Contre la Douleur

La douleur se prévient

Durant votre hospitalisation à l’hôpital d’Argentan, les équipes soignantes s’engagent à prendre en charge votre douleur et à vous donner toutes les informations nécessaires sur ce sujet.

La douleur n’est pas une fatalité:

Supporter la douleur ne permet pas de mieux lui résister. Les douleurs altèrent le confort et la qualité de vie. Elles diminuent votre énergie et retentissent sur votre vie quotidienne.

On peut la prévenir:

Après une intervention  chirurgicale, pendant un examen douloureux , avant une situation qui peut entraîner une douleur (transport, séance de rééducation…), vous devez être prévenu(e)qu’une douleur peut survenir.

Avoir mal ce n’est pas normal:

La douleur n’existe pas sans raison, ne la laissez pas s’installer. N’hésitez pas à en parler, votre médecin en cherchera  les causes.

La souffrance morale augmente les douleurs. Parlez-en à l’équipe soignante.

Évaluer votre douleur:

Une réglette peut être mise à votre disposition, elle vous permettra d’indiquer l’importance de votre douleur.

L’équipe soignante est là pour  vous écouter et vous aider.

Si vous avez mal, prévenez l’équipe soignante. En évoquant votre douleur, vous aidez les médecins à mieux vous soulager.

La douleur se traite

Traiter votre douleur, c’est possible si vous en parlez. Nous ne pouvons rien faire sans votre concours, votre participation est essentielle.

Nous mettrons en œuvre les moyens à notre disposition pour la soulager, même si nous ne pouvons pas garantir l’absence totale de la douleur.

Traiter la douleur, c’est possible

Les médicaments:

Les antalgiques sont des médicaments qui soulagent la douleur. Il en existe plusieurs types; la morphine et ses dérivés sont les plus puissants d’entre eux. D’autres médicaments (anti-migraineux, anti-inflammatoires, …) peuvent aussi vous aider. Certains ont été conçus pour traiter les dépressions ou les épilepsies. Ils se sont révélés par la suite capables de soulager certaines douleur, mais leur nom est resté. Ne soyez pas étonné si un “antidépresseur” ou un “antiépileptique” (également appelé anticonvulsivant) vous était prescrit.

Les médicaments sont proposés en fonction de la nature et de l’intensité des douleurs, ils les soulagent, même s’ils ne les suppriment pas toujours totalement.

Les autres moyens:

D’autres moyens peuvent être employés pour réduire les douleurs, améliorer votre confort et votre bien-être tels que la relaxation, le calme, le repos, les massages, des applications de poches de glace ou d’eau chaude, la stimulation électrique… Comme les médicaments, ils seront adaptés à votre cas.

Le Comité de Lutte Contre la Douleur

Le Comité de Lutte Contre la Douleur (C.L.U.D.) se réunit d’une façon périodique sous la présidence d’un Médecin spécialiste de la Douleur pour mettre en œuvre la politique de prévention et de lutte contre la Douleur au sein de l’hôpital.

Sa mission consiste à:

  • mettre en place les moyens d’évaluation de la douleur
  •  développer les protocoles d’amélioration de la qualité de l’évaluation et de la prise en charge de la douleur
  •  suivre la satisfaction des patients par rapport à la prise en charge de la douleur